Le no kill

Ce n'est pas une technique de pêche, mais plutôt un état d'esprit. Pêcher en No Kill cela veut dire : pêcher sans tuer, en remettant à l'eau les poissons que l'on aura choisis.
Pour remettre à l'eau, dans les meilleures conditions, les poissons vivants que l'on vient de pêcher, il y a quelques règles à respecter.

La façon de procéder

On utilisera de préférence :
-    Des hameçons simples, voire sur les leurres, des triples sans ardillons
-    Pas de gaffe ou de crochet, preferez l'épuisette ou le salabre
-    Manipulez peu le poisson hors de l'eau. Gardez-le un moment dans l'eau pour qu'il reprenne des forces en le faisant aller d'avant en arrière afin d'oxygéner ses branchies
-    Ralentir la récupération à la fin de la remontée, notamment dans les 20 à 10 derniers mètres et de les laisser remonter à leur rythme

Peut-on remettre tous les poissons à l'eau ?

Normalement oui, mais en bateau tout dépend des espèces concernées, de la technique employée, de la profondeur et de la vitesse de la remontée.
•    Les poissons bleus, maquereaux, bonites, thons…, les daurades roses ou beaux yeux, la plupart des requins et raies, les rascasses, chapons, vives…peuvent être remis facilement à l'eau.
•    Les poissons sensibles sont les serranidés : mérous, cerniers, serrans et anthias. Il faut prendre le temps de les faire dégazer, quitte à leur percer la vessie natatoire ou à les refaire descendre à une certaine profondeur. Les gros sparidés subissent également  la décompression si l'on n'a pas pris soin de ralentir leur remontée. Ce sont surtout les dentis et les pagres qui subissent le plus le phénomène.

Agir avant qu'il ne soit trop tard

Les ressources marines ne sont pas inépuisables et l'on ne peut pas prélever exagérément sans en subir un jour les conséquences. Les pêcheurs de loisir que nous sommes se doivent de montrer l'exemple. Chacun n'a pas l'impression de faire des prélèvements exagérés, mais nous sommes des centaines de milliers de mieux en mieux équipés et informés. Sans parler des amateurs qui revendent leurs poissons en toute illégalité. Remettre à l'eau ses poissons est une question de volonté, de bon sens et de respect, mais c'est aussi du plaisir et une grande satisfaction.

CHRONIQUES

visuel video vivier appat sorgues

ON SE RETROUVE

Nous utilisons des cookies et d’autres technologies pour vous identifier afin de nous permettre d’améliorer votre expérience en ligne. En utilisant ce site, vous acceptez cette utilisation conformément à notre politique de confidentialité.

J'accepte les cookies de ce site.